Comment défiscaliser son impôt sur le revenu ?

defiscalisation impot sur le revenu

Un contribuable a la possibilité de payer moins d’impôt grâce aux dispositifs de défiscalisation. Ces derniers permettent en effet de réduire l’impôt sur le revenu dans le budget des ménages et de préserver leur pouvoir d’achat. Deux grandes catégories de solutions de défiscalisation sont à découvrir absolument pour optimiser sa déclaration d’impôt : l’investissement immobilier et le placement financier.

La défiscalisation avec les différents placements financiers

Force est de constater que certains placements financiers contribuent essentiellement à la réduction de l’impôt sur le revenu. Ceci dit, les dispositifs de défiscalisation financière sont multiples et certains d’entre eux permettent de défiscaliser directement l’impôt sur le revenu dès l’année de leur souscription. Ils sont proposés dans des proportions plus ou moins favorables.

Parmi ces éléments, on peut citer, entre autres, l’acquisition de parts dans des fonds d’investissement spécialisés dans les PME, les participations dans des SCPI Fiscales, l’acquisition de part de SCN ou de SCI dans les départements d’outre-mer. Chacun de ces mécanismes de défiscalisation financière présente ses avantages et ses inconvénients. Mais ce qui est sûr, c’est qu’ils offrent la possibilité de réduire immédiatement son impôt dès leur année d’acquisition.

Des risques non négligeables à savoir absolument

La défiscalisation financière permet de bénéficier directement d’une remise d’impôt sur le revenu dès leur première année de souscription. Toutefois, il existe certains risques qu’il faut prévoir également lors du choix d’investissement.

En guise d’exemple, la loi Girardin industriel, pour un investissement en Outre-mer, procure la possibilité de soustraire jusqu’à 114 % de la valeur investie de ses impôts, mais ce dispositif présente un risque élevé de ne pas récupérer son placement au bout de l’opération.

Pour avoir une idée, un particulier vient de placer 5 000 € avec le contrat Girardin industriel en début d’année. Au moment du paiement de l’impôt sur les revenus de l’année de souscription, il bénéficie d’un remboursement de 114 % du montant investi, soit la somme de 5 750 €. À l’évidence, l’opération lui a permis d’avoir immédiatement un gain de 750 € sur le montant de ses impôts à payer.

Réduire son impôt sur le revenu avec la défiscalisation immobilière

Plusieurs dispositifs reposant sur l’investissement immobilier défiscalisant permettent de profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu, sous conditions qui s’avèrent plus ou moins efficaces. Ces différents mécanismes sont communément appelés dispositifs de défiscalisation immobilière et ouvrent un droit à une réduction d’impôt.

Néanmoins, il faut noter que les modes de calcul de l’allègement fiscal obtenu, les conditions d’obtention, ainsi que les montants varient pertinemment d’un dispositif à l’autre. En ce sens, il est important d’étudier de plus près les détails de chaque loi de défiscalisation immobilière afin de profiter davantage d’un gain fiscal selon le profil de chaque contribuable. Il est à savoir que les dispositifs de défiscalisation immobilière les plus prisés sont :

  • La loi Pinel
  • La loi Bouvard
  • La loi Malraux
  • La loi Monuments Historiques

Profiter d’une défiscalisation immobilière avec la loi Pinel

Le dispositif de défiscalisation Pinel fait partie des produits permettant de maximiser son gain fiscal. En effet, ce mécanisme permet de déduire annuellement, sur une période de 6, 9 ou 12 ans, un montant régulier pouvant rapporter jusqu’à 6 000 € par an de ses impôts à payer. S’il s’agit d’un investissement locatif outre-mer, ce même dispositif procure une réduction d’impôt qui peut atteindre jusqu’à 9 667 € par an, avec les mêmes obligations à respecter.

Afin de bénéficier de l’avantage fiscal de la loi Pinel, l’investisseur est tenu de respecter les plafonds de loyers et de ressources locataires. En contrepartie, il aura le privilège de déduire de ses impôts 21 % du montant de son investissement sur une durée de 12 ans, soit une réduction d’impôt de 5 250 € par an, pour un montant total de 63 000 €.

Le fonctionnement du dispositif de défiscalisation Bouvard

Pour faire simple, la loi de défiscalisation Bouvard ouvre uniquement un droit à une réduction d’impôt de 11 % du prix d’acquisition d’un logement neuf étalée sur 9 ans.

Malgré cela, ce dispositif offre à l’investisseur la possibilité de récupérer la TVA sur le montant de son investissement. Il est à noter que le plafond annuel d’investissement prévu avec le dispositif Bouvard est de 300 000 €.

Bien identifier les dispositifs de défiscalisation adaptés à ses enjeux patrimoniaux

L’intérêt de chaque dispositif de défiscalisation se repose pratiquement sur la situation patrimoniale de l’investisseur. Dans l’ensemble, il n’existe pas de mauvais dispositifs, sauf pour ceux qui ont perdu leur côte comme les FCPI, SOFICA et FIP.

Cela étant dit, il est impératif de bien identifier les dispositifs de défiscalisation qui conviennent à ses enjeux patrimoniaux. Pour ce faire, il faut prendre en compte qu’il peut y avoir une mauvaise adéquation entre le dispositif et la situation patrimoniale de l’investisseur.