Comment payer moins d’impôt ?

payer moins d impot

Plusieurs méthodes sont à découvrir pour réduire ses impôts. Il y a, par exemple, la défiscalisation immobilière, le versement de pensions alimentaires, le fait de se marier, l’utilisation d’un véhicule non polluant et bien d’autres. En bref, pour diminuer la note, il faut bien remplir sa déclaration d’impôts.

Bien mentionner tous les frais réels

Chaque année, tout contribuable doit déclarer ses impôts quel que soit son profil : famille modeste, célibataire, marié, riche… Ceux qui ont des enfants, des salaires ou bien du foncier sont également concernés, car de nombreux dispositifs sont mis à leur disposition. Il est de leur responsabilité de les découvrir, de les évaluer et de les déclarer pour réduire leur impôt. À ce propos, il ne faut pas oublier aucun frais réel.

Les salaires de chaque contribuable doivent faire l’objet d’un abattement de 10 %. En contrepartie de cette exonération, il est possible de déduire les frais réels que l’on paie réellement. Cette démarche est infaillible pour réduire son impôt tous les ans. Ceci dit, il vaut mieux toujours anticiper les faits en prenant des mesures avant la fin de l’année afin de payer moins d’impôt l’année prochaine.

Faire la bonne déclaration pour les enfants majeurs

Si un foyer abrite des enfants majeurs, il est possible d’appliquer quelques mesures pour réduire l’impôt. D’un côté, leur parent peut décider de les garder à charge ou bien de les sortir du foyer fiscal. D’un autre côté, les parents peuvent choisir la déduction d’une pension si leurs enfants majeurs effectuent leur propre déclaration.

Dans ce cas de figure, une optimisation est à prendre en compte. On peut déduire la pension réelle si les parents leur versent de l’argent ou bien profiter d’une pension forfaitaire si leurs enfants habitent encore chez eux. Il est à rappeler que la déduction forfaitaire de la pension est également valable si on héberge un parent.

Évaluer les déductions réduisant le revenu fiscal de référence de l’année précédente

Réduire son revenu imposable ne constitue pas toujours une excellente alternative. Il convient au contribuable d’opter pour l’évaluation de revenu fiscal de référence. Plus on constate un résultat faible, plus on a de privilèges pour bénéficier des aides de l’État. Autrement dit, il est possible de baisser son revenu fiscal de référence pour être exonéré de la taxe d’habitation, par exemple.

Optimiser sa déclaration d’impôt en fonction de sa situation familiale

Pour ceux qui se sont mariés ou pacsés l’année dernière, ils auront l’opportunité d’optimiser leur déclaration fiscale. La première année, il est possible de faire le choix entre faire deux déclarations séparées ou une déclaration commune. Dans ce contexte, il faut prendre le temps nécessaire de réaliser les simulations pour payer le moindre impôt. Toutefois, il est conseillé d’effectuer une déclaration séparée, même si on constate des écarts de revenus.

Réduire son impôt avec les différents avantages fiscaux

La défiscalisation constitue l’un des moyens les plus pertinents pour alléger ses impôts. Cette alternative permet à chaque contribuable d’optimiser leur déclaration en cumulant les placements à « gomme fiscale ». L’objectif est de récupérer au minimum son investissement grâce à l’utilisation d’outils spécifiques qui contribuent à constituer un patrimoine. Il existe de nombreuses solutions de défiscalisation, mais les plus convoitées restent le placement financier et l’investissement immobilier avec les dispositifs Pinel et Bouvard, qui ouvrent un droit à une réduction d’impôt.

Les éléments à retenir pour réduire l’impôt en cas de concubinage avec enfants

Si on a des enfants alors qu’on vit en plein concubinage, il existe quand même deux conseils permettant de déduire l’impôt. Tout d’abord, il est possible de choisir où rattacher les enfants, chez Madame ou chez Monsieur. Dans ce cas, il vaut mieux faire une simulation parce qu’il semble incorrect de les mettre sur la personne qui gagne le plus. Ensuite, il peut être convenable de minorer une pension entre conjoints. À noter qu’il est possible de se référencer à l’année antérieure pour réaliser un virement entre concubins pour obtenir un nouveau justificatif vis-à-vis du fisc.

La demi-part pour personne seule, une solution réservée au célibataire

Les célibataires peuvent aussi profiter d’une demi-part pour personne seule pour réduire leur impôt. Pour le fisc, vivre seul signifie que le contribuable est complètement célibataire. Il n’est pas marié ni pacsé, ni en concubinage. Pour certains cas, il faut également avoir un ou plusieurs enfants à charge pour pouvoir prétendre à la demi-part pour « parent isolé ».

Sinon, le fait d’avoir pris l’initiative d’élever un enfant seul durant cinq ans donne droit à une demi-part si on vit seul. Manifestement, il existe des conditions à respecter pour avoir une demi-part lorsqu’on est célibataire.

Faire des dons pour payer moins d’impôt

Une autre solution existe également pour réduire explicitement ses impôts : faire des dons. En procédant ainsi, le contribuable aura droit à une réduction d’impôt de 66 % à 75 % sur l’année en cours, à condition qu’il ait effectué des dons durant l’année précédente. Malgré tout, il ne faut pas sous-estimer la simplicité de ce dispositif.

Entre les réductions du montant donné, les organismes éligibles, les plafonds, la case à remplir et bien d’autres encore, il est impératif de prendre le temps d’évaluer tout ce qu’il faut savoir avant de faire un don. Tout ceci doit être en conformité avec votre déclaration d’impôt sur le revenu.

La réduction d’impôt pour les bénévoles d’une association

Pour faire simple, les bénévoles d’une association ont aussi le droit à une réduction pour don, s’ils se sont déclarés volontaires durant l’année antérieure. Sauf que ce dispositif est souvent ignoré et peu de gens peuvent en profiter pleinement.

Pourtant, le fait d’effectuer des trajets pour une association sans se le faire rembourser constitue déjà un don envers cette association. Ainsi, il est possible de bénéficier d’une réduction de 66 % grâce à un barème kilométrique sur demande auprès de l’association.

Un crédit d’impôt pour tous depuis 2019 en raison de l’emploi à domicile

Depuis l’année dernière, le fait d’employer une personne à domicile ouvre directement droit à un crédit d’impôt pour tous. Cela explique que le fisc compte restituer 50 % des charges lorsqu’on engage une personne pour une aide chez soi.

Par ailleurs, cette initiative est toujours valable même si on ne paie pas d’impôts. Toutefois, il faut rester vigilant parce que les conditions sont différentes en fonction de l’aide dont on reçoit : ménage, jardinage, bricolage et bien d’autres. Face à ces plusieurs cas, il ne faut pas se précipiter pour trouver la meilleure façon de déclarer une aide à domicile afin d’obtenir un crédit d’impôt.