Quel placement pour payer moins d’impôts ?

calcul impot

Le plafonnement des niches fiscales constitue une entrave à la réduction de son impôt tant sur le revenu que sur la fortune immobilière. Malgré toutes les récentes protestations en France pour que l’État supprime ces niches dites fiscales, le problème persiste. Ainsi, le souci de nombreuses personnes est désormais de trouver des moyens pour se défiscaliser. Alors, dans quoi investir pour payer moins d’impôts ?

L’immobilier défiscalisant

Investir dans l’immobilier défiscalisant constitue l’un des meilleurs moyens de réduire ses impôts. Obtenir un bien immobilier permet de ce fait de bénéficier d’un avantage fiscal qui réduira l’imposition sur le revenu. On parle ainsi de la défiscalisation immobilière.

Défiscaliser par le biais de l’investissement dans l’immobilier se pratique sous deux dispositifs majeurs que sont le Pinel et le Cosse. Sous l’un ou l’autre de ces deux dispositifs, le premier élément dont il faut tenir compte est le plafond de ressources pour le locataire. Il revient après cela d’examiner les normes immobilières en vigueur dans la ville où se situe le bien.

Par ailleurs, l’avantage de l’immobilier dit de défiscalisation réside surtout dans le fait que vous n’avez pas forcément besoin d’acheter un bien. En effet, il existe des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) qui proposent l’achat de parts au lieu de l’achat d’un appartement. Non seulement le prix d’entrée est relativement plus bas, mais vous bénéficiez d’une réduction d’impôt lié à l’investissement tout en recevant la part de loyers équivalente.

Le déficit foncier

Une autre façon de réduire ses impôts est la réalisation de gros travaux immobiliers. Tout en valorisant votre patrimoine par le biais des travaux qui augmentent la valeur du bien immobilier, vous créez des frais qui provoquent un déficit financier. Ainsi, le déficit foncier consomme la totalité ou une grande partie des revenus perçus, ce qui diminue par ricochet la fiscalité.

Concrètement, le déficit que causent les charges financières liées aux travaux se retrouve couvert par les revenus fonciers sur une période allant jusqu’à dix ans. Le déficit des charges non financières quant à lui est imputé sur le revenu total jusqu’à une valeur de 10 700 euros et sur les revenus perçus au cours des dix années suivantes. La condition majeure pour que le déficit soit reporté sur le revenu global est que l’investisseur doit avoir son domicile fiscal en France.

La PME

L’investissement dans une PME est un moyen de défiscaliser en plaçant votre argent au capital de cette PME. Vous pouvez souscrire au capital d’une PME soit au début ou au moment de son augmentation. C’est un processus qui intervient soit en apport numéraire ou sous forme d’incorporation de compte courant.

En principe, il existe une série de conditions auxquelles doivent répondre les entreprises avant de faire bénéficier de la réduction d’impôts sur le revenu. En effet, pour qu’une PME jouisse de la défiscalisation, il faut qu’elle ait :

  • moins de deux cent cinquante salariés ;
  • un chiffre d’affaires inférieur à cinquante millions d’euros ;
  • et un bilan inférieur à quarante-trois millions d’euros.

De surcroît, la PME doit avoir déjà fonctionné pendant sept ans et ne doit pas être considérée comme une entreprise en situation difficile avant de bénéficier de la défiscalisation. De même, une condition s’impose à l’investisseur : conserver ses titres pendant cinq années. Une vente de ses titres par ce dernier annule le bénéfice de réduction d’impôts.

Par ailleurs, l’investissement dans des PME s’avère relativement très avantageux. Principalement, le taux de réduction de l’impôt est de 25 % de la somme investie. Aussi, c’est un placement qui présente une très grande rentabilité.

Le Plan Épargne Retraite (PER)

Outre le choix d’investir dans un bien locatif et d’engranger un prêt, vous pouvez recourir à un PER pour réduire votre impôt. Perfectionné grâce à La loi Pacte, le Plan Epargne Retraite permet à tout individu qui crée un produit dit unique de déduire les versements sur le contrat de son impôt sur le revenu. Ainsi, il constitue un programme qui procure non seulement la réduction de l’impôt à la taille des plafonds de déduction, mais surtout des revenus auxiliaires pour la retraite.

À part le fait que l’investisseur se doit d’accepter que ses capitaux soient indisponibles sur de longues années, le PER offre de nombreux avantages. On distingue notamment :

  • la déduction de l’impôt sur le revenu des cotisations versées ;
  • la sortie en rente ou en capital lors de la retraite ;
  • et la possibilité de déblocage anticipé des fonds sous condition.

Par ailleurs, il revient à l’investisseur de faire attention aux frais d’entrée et de gestion du fonds, aux frais sur les versements et à la performance du fonds.

Il est bien normal pour tout le monde de chercher une solution pour payer moins d’impôts. Tant dans l’immobilier que dans une entreprise, il existe plusieurs domaines où placer son argent pour être à l’abri des niches fiscales. Les meilleurs placements pour payer moins d’impôts sont : l’immobilier défiscalisant, la PME et le PER.